In order to bring you the best possible user experience, this site uses Javascript. If you are seeing this message, it is likely that the Javascript option in your browser is disabled. For optimal viewing of this site, please ensure that Javascript is enabled for your browser. Les entreprises canadiennes lorgnent l’Asie, le Mexique et le Brésil comme jamais auparavant - UPS Pressroom
Browse By Topic
Browse By Date
Browse By Content Type
Browse By Language
Browse By Country

World of News

Find news where it happens Explore Now»

Events

Q2 2014 Earnings

July 29, 2014
Read More »

Les entreprises canadiennes lorgnent l’Asie, le Mexique et le Brésil comme jamais auparavant

Mississagua, ON, May 23, 2012

Le désir d’expansion continue toutefois à reposer sur une croissance économique stable au pays

Les appels soutenus du ministre des Finances fédéral, Jim Flaherty, visant à convaincre les entreprises canadiennes de diversifier leurs échanges internationaux avec d’autres pays que les États-Unis semblent vouloir porter leurs fruits, alors que 71 % des petites, moyennes et grandes entreprises canadiennes pensent que la Chine ou l’Inde représenteront leur plus important partenaire commercial cette année. Seulement 8 % des entreprises canadiennes sondées prévoient que les États-Unis constitueront la plus grande source de croissance en matière d’importation et d’exportation Seulement 8 % des entreprises canadiennes sondées prévoient que les États-Unis constitueront la plus grande source de croissance en matière d’importation et d’exportation en 2012.

Selon un sondage trimestriel réalisé auprès d’entreprises canadiennes par Léger Marketing pour le compte d’UPS Canada, les projections optimistes de croissance de la communauté d’affaires reposent sur le maintien de la stabilité de l’économie canadienne. Cet optimisme alimente également un regain de l’innovation, alors que près des trois quart (71 %) des répondants planifient lancer un nouveau produit ou en mettre un à jour en 2012. Les entreprises canadiennes sont particulièrement optimistes quant aux perspectives d’expansion internationale, comme le démontre la proportion de 62 % des moyennes et grandes entreprises qui sont d’avis que l’exportation constitue une nécessité concurrentielle. 

« Il est rassurant de constater un tel mouvement d’optimisme et d’ambition à l’égard de l’expansion internationale de la part des entreprises canadiennes alors que nous approchons de la fin du 2e trimestre », a expliqué Paul Gaspar, directeur du segment des petites entreprises, pour UPS Canada. « Mais comme nous l’avons remarqué en février lors de la publication des données sur le PIB, le virage vers les marchés internationaux est encore timide. »

Pour 33 % des répondants, la vigueur de l’économie canadienne est le facteur qui exerce l’influence la plus importante sur les objectifs et l’orientation des entreprises. Selon eux, les trois autres facteurs qui exercent la plus grande influence sont la hausse des prix du pétrole (13 %), la morosité de l’économie mondiale (12 %) et la fragilité du marché américain (12 %). Compte tenu de la volonté renouvelée de participer au commerce international, plus particulièrement en Asie, la force du dollar canadien influence les objectifs et les décisions de seulement 9 % des répondants.

Marchés émergents

Un regard de plus près des données d’exportation permet de constater qu’une majorité d’entreprises (56 %) anticipent que la Chine est le pays qui est le plus susceptible d’afficher une croissance de ses échanges commerciaux avec le Canada. La croissance de la clientèle et les efforts diplomatiques renouvelés du gouvernement fédéral au début de l’année devraient aider près du tiers des entreprises (32 %) qui se sont dites intéressées par une expansion en Chine à transformer leurs plans en résultats concrets. Parmi les autres pays qui sont les plus susceptibles d’afficher une croissance de leurs échanges commerciaux avec le Canada, on retrouve ensuite, dans une proportion significativement plus faible, l’Inde (15 %), le Mexique (10 %) et le Brésil (8 %). Les États-Unis, principal partenaire commercial du Canada, se classe au cinquième rang avec 5 %.

« Le secteur des entreprises au Canada a été quelque peu apeuré par l’instabilité économique au sud de frontière, mais maintenant que des signes semblent pointer vers une stabilité accrue aux États-Unis, et encore plus au Canada, je prévoie que les entreprises porteront davantage attention au marché américain au cours des prochains trimestres », a mentionné Paul Gaspar. « Je ne peux pas assez souligner l’importance pour la communauté d’affaires canadienne de continuer à miser sur le potentiel de l’Asie et des autres marchés émergents. La diversification des échanges commerciaux ne peut être que positive pour les perspectives à long terme. »

Dans le cadre du sondage, la Chine est clairement ressortie comme le partenaire commercial privilégié par les dirigeants d’entreprise qui planifient procéder à une expansion internationale au cours des cinq prochaines années. Les résultats ont été plus serrés pour les quatre pays qui suivent. Le Mexique a été nommé comme un partenaire avantageux par 29 % des répondants, l’Inde par 26 %, le Brésil par 25 % et les États-Unis par 23 %.

Le thème de la croissance s’applique également au recrutement de personnel. Une majorité de dirigeants d’entreprise mentionnent qu’ils accroîtront leurs effectifs au cours de la prochaine année. Parmi eux, 32 pour cent prévoient embaucher des employés pour des postes de ventes et 20 % pour des postes de marketing ou de promotion. Les entreprises dans l’Est du Canada sont particulièrement intéressées à augmenter leurs effectifs, en effet 25 % d’entre elles prévoient déployer des efforts de recrutement vigoureux. Ce désir de croissance est lié au fait que plus du tiers de ces dirigeants d’entreprise (36 %) sont confiants que le secteur des services professionnels connaîtra une croissance.

À propos du sondage

Du 9 au 19 avril 2012, Léger Marketing a mené un sondage en ligne auprès de 250 dirigeants d'entreprises canadiennes (chefs de la direction, cadres, directeurs principaux). La marge d’erreur pour un échantillon de cette taille est de 6,20 %, 19 fois sur 20.


À propos d’UPS
Chef de file mondial en matière de logistique, UPS (UPS à la Bourse de New York) offre une vaste gamme de solutions pour le transport de colis et de fret, la facilitation des échanges internationaux et la mise en place d’une technologie de pointe pour une gestion efficace des affaires. UPS, dont le siège social est situé à Atlanta, en Géorgie aux États-Unis, dessert plus de 220 pays et territoires. L’adresse de son site Web est UPS.com et son blogue est accessible au www.blog.ups.com. Pour accéder directement aux nouvelles d’UPS, visitez le site pressroom.ups.com/RSS.

To ask about this press release, contact:

APEX Public Relations

416-934-2108

print Send Page
share

Send this Press Release:


(Use a comma to separate addresses)

(500 characters remaining)

Cancel